Sot l'y laisse

Sophie Calle - The Graves, 1990, Gelatin silver print on aluminium, Triptych- 180 x 100 cm each, Photo © Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig Wien

"Quand je m’assois devant l’une de mes fentes, à la contempler, j’éprouve soudainement une grande détente de l’esprit, je me sens un homme libéré de l’esclavage de la matière, un homme qui appartient à l’étendue du présent et du futur"

-  Lucio Fontana